google-site-verification: google306c8b17ea233f46.html

SAMEDI

JOUR 4 : 5H / D+1200M / MACHAME HUT 3000m

Avant de partir ce matin, je voulais essayer de mettre quelques mots sur le blog. Et voilà que je ne retrouve plus mon ordinateur…
En fait je l'avais oublié à la table au restaurant de l'hotel hier soir… Je devais être vraiment fatigué !

C'est le jour du départ pour la première étape de l'aventure Kiliman, tant espérée mais aussi un peu redoutée. Dans quelques minutes, direction le premier camp de base pour attaquer l’ascension par la voie Machame, la plus difficile parait-il, mais la plus magnifique. Nous sommes prêts et tout excités. Voir impatients de nous retrouver sur le toit de l'Afrique, si on y arrive. Nous ne sommes pas les seuls, il risque même d'y avoir du monde, même si nous sommes le dernier groupe de la saison.

Direction Machame Gate en minibus, à 1800 m d’altitude. Nous traversons des villages qui voient certainement passer à longueur d'années ces touristes, fortunés à leurs yeux. On est toujours le riche de quelqu'un. Je me sens un peu gêné de venir pour simplement faire une balade, alors qu'eux sont là dans la vraie vie dans des conditions souvent difficiles. 

Comme disait Charles Birch, « Il faudrait que les riches vivent plus simplement, pour que les pauvres puissent simplement vivre ».

En pleine saison il peut y avoir plusieurs centaines de personnes qui partent sur cette voie dans la journée. L'aventure perd un peu de son charme avec toute cette foule de touristes.

Parmi ceux qui viennent relever le défi, les pays les plus représentés sont les Etats-Unis, le Royaume Uni, l’Allemagne et le Canada. Beaucoup d’asiatiques et de russes également.

Chaque porteur a le droit de prendre 12 kgs des affaires du client, plus 8 kgs d’effets  personnels et de bivouac. Dans des sacs parfois d'un autre âge.

Nous attaquons directement le sentier pour nous élancer à l’assaut du géant. Depuis 1977, Le Kilimandjaro est un parc national. Il est donc protégé. Avant, les tribus locales venaient y chercher du bois, et tuer les animaux pour leur subsistance. En conséquence il n'y a plus beaucoup d'animaux sur la montagne elle-même. Il y reste quand même 140 espèces de mammifères, et 180 sortes d’oiseaux. Mais la flore reste très riche, avec des espèces endémiques. Elle est surtout présente, dans la zone forestière jusqu’à 2700 m, assez humide, dominée par les grands arbres. On y trouve des orchidées, des impatiences, et la célèbre fleur d’éléphant. Ces fleurs s’épanouissent dans différents types de forêts aux noms évocateurs : sèche, pluviale, mais aussi la forêt de brouillard et la forêt de nuage.

Après un peu plus de 5h de marche et 1200m de dénivelé, nous atteignons notre premier campement « Machame Hut » à 3000 m.